Magret de canard : nos conseils pour préparer cette viande savoureuse

Festif, élégant, gourmand… le magret de canard a dépassé les frontières du Sud-Ouest pour s’imposer sur de nombreuses tables et incarner le « terroir » à la perfection. Cette volaille tendre et savoureuse se déguste en toutes saisons. Le magret de canard se retrouve aussi bien sur les tables des fêtes de fin d’année que sur les barbecues dès l’arrivée des beaux jours. Sélection, préparation, cuisson… Suivez les conseils de Maison Boudet à Annecy pour cuisiner cette viande traditionnelle du Sud-Ouest et enchanter votre table.

 

Bien choisir son magret de canard

 

Comment être certain de choisir un magret de qualité ? Il faut bien sûr privilégier les magrets produits en France, mais cela ne suffit pas. Faites également attention à la race : sélectionnez les viandes de race « mulard » ou « col vert » (en choisissant vos morceaux parmi d’autres races, vous aurez du « filet » de canard et non du « magret »). Vous voulez absolument miser sur la qualité ? Alors faites confiance aux labels « Bleu Blanc Cœur », « Agriculture biologique » ou « Label Rouge ».

 

Les magrets sont généralement conditionnés sous vide ; un mode de conservation tout à fait adapté. Veillez à choisir des pièces de viande bien galbées et épaisses (ne choisissez pas de pièces « plates », vous seriez déçu du résultat). La chair, rouge foncé, gardera un côté rosé même après la cuisson. Comment doser la quantité en fonction du nombre de convives ? Comptez un magret pour deux personnes, soit environ 150 grammes de viande par convive.

Soigner la préparation

Une étape à ne pas négliger : la préparation de votre magret. Le secret est de quadriller sa peau profondément à l’aide d’un couteau bien aiguisé (sans toutefois pénétrer jusque dans la chair), si vous souhaitez le faire cuire à la poêle. Ceci permet à la chaleur de mieux pénétrer dans la chair et d’obtenir ainsi une cuisson plus uniforme.

 

Que faire de la peau du magret ? Il est conseillé de la garder et de la manger. Elle donne un goût tout particulier au magret.

 

Avant de cuire votre magret, n’oubliez pas de l’assaisonner. Faites simple : déposez quelques pincées de sel et de poivre sur les deux faces du magret et faites-les pénétrer dans la viande grâce à un petit massage. Inutile de piquer le magret, vous risqueriez de faire sortir de jus, puis de faire durcir et assécher la viande.

 

Réussir sa cuisson

 

Pour cuisiner et cuire le magret, plusieurs possibilités s’offrent à vous : le sel, la poêle ou le four. Tout dépend du résultat que vous souhaitez obtenir, et surtout de votre goût.

 

Comment cuire son magret au sel ? Prévoyez votre plat 48 heures à l’avance. Première étape : retirez soigneusement toute la peau du magret, puis dispersez du sel afin de recouvrir entièrement la pièce de viande. Faites reposer le magret 24 heures au frais, recouvert de film alimentaire. Seconde étape : retirez tout le sel, rincez la viande puis recouvrez-la de poivre et d’épices, et faites-la reposer de nouveau 24 heures, enroulée dans du film alimentaire. Avant de passer à table, il suffit de découper la viande en tranches fines, puis de la servir froide à l’apéritif ou en salade.

 

Plus courante et plus simple, la cuisson à la poêle est plus traditionnelle. Il est conseillé de quadriller la viande au préalable (petit conseil : salez la chair afin de ne pas lui faire perdre son jus lors de la cuisson). Sans ajouter de matière grasse, dé