Quel plat de viande cuisiner pour un bon repas de fête original et léger ?

Fini l’époque des repas de fêtes avec des amuse-gueules, plusieurs entrées, plusieurs viandes en sauce, les fromages et la farandole des desserts… Le maître mot dans le choix d’un menu de fête pour régaler vos invités, c’est la qualité et la légèreté ! Cependant, ce n’est pas facile toujours de trouver une recette de plat de viande alliant légèreté et originalité. Nous vous donnons ici quelques idées pour trouver votre inspiration…

Pour vos fêtes, viande blanche ou viande rouge, mais de la meilleure qualité

Pour un plat de viande à la fois léger et savoureux, les viandes maigres sont une bonne option. Parmi les volailles, faites les bons choix : la dinde et la pintade sont moins grasses que le canard et le chapon. Ce sont donc les viandes idéales pour votre menu, à condition cependant de ne pas alourdir la sauce et la farce. Évitez toutes les sauces liées à la crème fraîche, privilégiez les sauces à base de vin rouge pour les viande rouge, les sauces à base de cidre, de bière pour les volailles.

Les viandes rouges sont plus riches, mais reste une possibilité très intéressante en terme de saveur. Le boeuf et le veau sont toujours appréciés pendant les fêtes, tout comme le jambon ; le mode de cuisson sera déterminant sur ces viandes pour des plats savoureux sans alourdir votre repas. Le gibier se réveille très peu gras si vous aimez les goûts un peu plus prononcés : la biche, le chevreuil et le sanglier sont des mets savoureux qui se prêtent à des mariages originaux. La viande trouvera aussi toute sa place pour ajouter des saveurs à une salade pour une entrée légère avec quelques crudités et des aromates.

Une cuisson toute en délicatesse pour sublimer les arômes…

La légèreté et la saveur de votre plat de viande dépend beaucoup du mode de cuisson que vous privilégiez. La cuisson au four est idéale pour mettre en valeur les arômes de votre viande sans l’alourdir.

Si vous avez opté pour une volaille, vous pouvez la pocher avant la cuisson pour lui restituer tous son moelleux, dans un bouillon de volaille avec des légumes et des aromates. La composition de la farce est un élément essentiel de votre plat de volaille qui peut apporter beaucoup d’originalité. Pour un maximum de moelleux, vous pouvez opter pour une base de petits suisses, qui vont ajouter de la tendresse et du fondant à votre viande. Vous pouvez y ajouter des fruits secs, des aromates et des épices pour un plat plein d’originalité et d’exotisme.

Un autre mode de cuisson idéal pour un plat tout en légèreté est la croûte de sel, qui fonctionne très bien avec la dinde et le rôti. Il suffit de déposer la viande sur un lit de gros sel dans une cocotte, de la recouvrir de gros sel puis de fermer la cocotte hermétiquement avec un bandeau de pâte (farine et eau). Après la cuisson, vous n’aurez plus qu’à casser la croûte et retirer soigneusement tout le sel. La chair de votre viande sera parfaitement moelleuse et goûteuse, mais aussi très légère. Effet garanti auprès de tous vos convives !

Un accompagnement à base de légumes et de fruits pour mettre en valeur votre viande

La légèreté se joue aussi dans l’accompagnement ; les féculents et les châtaignes ajoutent souvent beaucoup de lourdeur. Optez plutôt pour des champignons, des légumes et des fruits, qui multiplieront les saveurs en ajoutant beaucoup d’originalité à votre plat. Traditionnellement, les oranges et clémentines se marient très bien avec les viande dans les menus de fêtes, mais d’autres fruits présentent des saveurs intéressantes comme la canneberge, la pomme. Côté légumes, pourquoi ne pas miser sur les saveurs douces des courges, le goût de noisette du panais ? Privilégiez bien sûr les légumes de saison, pour une fraîcheur préservée. Les champignons ajoutent beaucoup de caractère et restent très légers : cèpes, girolles et morilles seront très appréciés pour leurs notes boisées. Alors, prêt à réveiller les papilles de vos invités pour un repas mémorable ?